LES CHUTES EN COURSE A PIED

Publié le par mariecke

Vous pensez bien que sur ma longue pratique de course à pied ( plus de 25 ans ) j'ai forcément de l'expérience et en particulier celle des chutes ...J'ai une collection de gadins à l'entrainement mais heureusement je n'en ai jamais eu en compétition où il m'est cependant arrivé de ramasser les autres !

Bon ceci dit, cela faisait bien longtemps que cela ne m'était pas arrivé et voilà qu'hier lors de mon entrainement dominical de 9 - 10 kms je me suis étalée à 1 km de l'arrivée!!!

L'amie qui était avec moi a surtout eu très peur ( vu mon grand âge !!!!)mais moi je n'ai pas eu trop le temps d'avoir peur car aussitôt par terre et déja relevée !!! Mon amie m'a dit que j'avais pris "l'art de tomber " alors je vais essayer de partager quelques réflexes qui ont dû intégrer mon cerveau depuis que j'ai assisté à un atelier d'équilibre organisé par la mairie de ma ville .

I-PROTEGER MA TETE

Ca j'ai dû imprimer parce que lors d'une préparation marathon il y a bien longtemps je suis tombée en avant et me suis cassée 2 dents . Vous me direz que c'était pour le Médoc où l'on boit surtout du bon vin ....mais bon quand même j'ai du aller chez le dentiste à Carcan le lendemain du marathon . J'étais tombée la semaine qui précédait et ne savait pas que mes dents étaient fêlées .

Donc il faut penser à mettre les mains devant sa tête . J'ai donc eu bien mal au petit doigt mais avec les massages l'hématome est déja résorbé!

II-NE PAS SE RAIDIR

Une fois que j'ai vu que je partais j'ai ( contrairement aux autres chutes où je me raidissais pour essayer de me retenir ) accompagné ma chute pour rouler sur le côté. Dans les arts martiaux on doit connaître ça !!!

Je suis donc arrivée sur le sol décontractée !!!!

III- ROULER SUR LE COTE

Je suis effectivement tombée sur le côté et c'est donc le coude qui a pris et un peu le poignet ! Mais comme j'avais un blouson , il a un peu atténué les égratignures !

Je préfère ça de loin à la chute sur le genou que j'avais faite avec des graviers à extraire . Je suis restée alors une bonne semaine sans courir avec d'énormes difficultés pour rentrer de ma course et pour descendre les escaliers !

IV- ARNICA LE PLUS TOT POSSIBLE

Je me suis vite relevée de ma course avec quand même une douleur dans le bras qui est disparue en courant car je suis vite repartie mais qui s'est réveillée dans ma voiture et au retour chez moi !

J'ai tout de suite pris 5 gr d'arnica à 5 CH et ceci toutes les heures. J'ai aussi mis mon coude et mon doigt dans de la glace car j'ai toujours au congélateur un sac de petits pois congelés pour les douleurs .

Et voilà donc !!!! Aujourd'hui tout va bien. Je ne suis pas cassée et je pars à la piscine . Ma vieille carcasse "made in Normandy"

a tenu le choc. Et vous cela vous est il arrivé? quelle est votre expérience ?

 

 

LES CHUTES EN COURSE A PIED
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Bonjour, je cherchais un site sur les chutes en fonction de la vitesse... et du type de chute (avant, côté, même parfois en arrière) et aussi du revêtement du sol. Je roule plus que je ne cours et les gamelles font plus mal me semble-t-il... mais ce blog est rigolo et je ne savais pas que les mairies organisaient ce type d'atelier. Dans les conseils sur l'art de tomber, j'ajouterais l'anticipation pour minimiser les conséquences (si je tombe à cet endroit...) PS: pour économiser les petits pois, certains frigos intègrent un préparateur de glace pilée... sinon un maillet et des glaçons :-)