MES STRATEGIES POUR TERMINER UNE COMPETITION

Publié le par mariecke

Depuis 25 ans  que je pratique la course à pied, j'ai expérimenté plus d'une centaine de compétitions du 5 kms au marathon, sans compter les nombreux entrainements ! A raison de 3 par semaine pendant tout ce temps ça commence à faire un bon nombre que d'ailleurs je n'ai même pas calculé ....tout comme d'ailleurs mes heures de vol !!!???(lol)

Cet article n'a pas pour objectif de calculer mes exploits mais de partager avec vous toutes mes stratégies  pour terminer soit un entrainement très long sur un circuit où je suis bien obligée de revenir ( plus de 1h30 ) soit une compétition genre semi ou marathon.

I- VISUALISER L'ARRIVEE

Pour moi, c'est la première chose qui me vient à l'esprit. Au lieu de me centrer sur mes difficultés, je me focalise sous l'arche d'arrivée avec les gens qui m'acclament si c'est une compétition. Je me vois avec la médaille autour du cou et ces dernières années avec une coupe en plus car comme vétérane en master 4 je suis juste récompensée sur mes heures de vol. Il me suffit seulement de terminer. J'adoooooooooore les podiums !!!!

Je visualise aussi le ravitaillement de l'arrivée avec les bons fruits secs et souvent les bananes en récompense, sans compter l'eau et parfois même le café 

Ensuite si jamais tout cela ne suffit pas je me vois sous la douche et quand il fait bien chaud comme au Médoc, au Mt St Michel ou à Chicago ( 37 °) c'est toujours un plus !

II-ME SOUVENIR DE MON OBJECTIF PRINCIPAL

A savoir pourquoi je cours ????

Sans même parler de l'arrivée, je cours pour être en forme, entretenir mon énergie et la santé. La course est mon anti dote au stress et j'aime cette sensation inégalée dans les autres sports de liberté en communion avec la nature. Même la marche nordique assez rapide ne me fait pas autant d'effet. Je m'évade course à pied et lorsque j'ai les rues ou les sentiers pour moi je suis comme un oiseau ! J'entretiens ma forme et ça c'est devenu depuis très longtemps une hygiène quotidienne.

III-JE DIVISE LA DIFFICULTE EN TRONCON

SI je  me suis mise à penser plusieurs fois " oh là là il me reste encore 20 kms ou même 15 ou même 10 !"

Alors là !!!Je vous arrête tout de suite car vous partez sur une pente bien glissante vers la chute de motivation ...

Il faut vous dire " je peux encore faire un 1 km ou encore 5 minutes et après on verra " On peut aussi au lieu de faire les 100 pas faire les 100 foulées .

Au Sénégal lorsque j'ai fait la Sénégazelle dans la brousse tous les jours pendant une semaine je faisais la méthode Cyrano courir 5 minutes et marcher une minute . C'est aussi une solution avec 9 minutes de course et une de marche par exemple . Ca fonctionne parfaitement bien !

Le principal est de ne pas renoncer sauf bien sûr à se sentir mal et en danger ( vertiges, maux de tête etc ...) Mais sinon pour le reste finir une course difficile se fait surtout au mental .Penser que marche par marche et pallier par pallie , on va y arriver

Alors voilà en conclusion je vous dirai qu'il faut persévérer, bien se préparer évidemment avec un plan d'entrainement adapté à votre âge et vos capacités . C'est cela le secret de la réussite et du triomphe !

 

 

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
É
Merci pour tous ces conseils plein de bon sens!