culture Sénégal

Publié le par mariecke

Courir au Sénégal en faisant la Sénégazelle en février est un moyen de découvrir un autre pays , sa culture et d'aller à la rencontre de la population .

J'ai découvert le film de Ousmane  SEMBENE : Mooladé  sur l'excision , un film magnifique qui raconte la lutte d'une femme dans un village contre cette pratique ancestrale barbare et je vais voir La Noire et Borom Sarret .

J'ai découvert aussi la musique des griots et les chants magnifiques de CIssoko : Diam ( la paix )

Je connaissais bien sûr Lèopold Shenghor dont j'aime beaucoup son plus célèbre poème : femme noire

Je suis aussi allée chercher une association humanitaire qui aide le Sénégal : Astou qui veut dire fleur dans le désert, c'est très joli et ça me fait penser au puit dans le désert dans le petit prince de St Exupéry,  tout un symbole qui veut dire pour moi que dans chaque humain , même dans le pire des individus il y a toujours une lueur d'espoir , une petite flamme qui peut toujours s'allumer .

Voilà ma première approche de ce pays . C'est particulier , mais c'est comme ça que je découvre peu à peu cette terre inconnue ...

à suivre ....et si vous me suivez je vous emmène volontiers dans mon voyage ...

Publié dans la sénégazelle

Commenter cet article

Oliv 01/12/2008 21:41

Quel splendide projet tu as là ... une bien belle façon de courir qui me donne beaucoup d'espoir de courir autrement quand il me faudra passer à autre chose.